Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    Messes des Cendres 2012

    Le début du carême catholique est marqué par le geste de l'imposition des cendres. Ce geste est hérité de la tradition juive comme démarche de conversion. Mercredi 22 février 2012 trois célébrations étaient proposées sur notre paroisse, à Trelins, Saint-Just-en-Bas et Boën. Celle-ci était plus spécialement adaptée aux enfants. Voici quelques extraits de cette célébration.


    Mot d'introduction : 

    Le mercredi des Cendres, c’est le premier jour de Carême. Ce jour-là, les chrétiens participent à une célébration au cours de laquelle leur front (ou leur main) est marqué d'un peu de cendre. Cette cendre provient des rameaux bénits de l'année précédente qui ont été brûlés.
    Le mercredi des Cendres est un commencement, un départ : notre présence à cette belle célébration est le signe de notre volonté de conversion, le signe de notre désir de revenir à Dieu avec toute la force de notre cœur ! Pourquoi recevoir les Cendres ? : La cendre est grise, triste, sans vie... Elle nous rappelle nos existences encombrées par le péché, fragiles devant le mal... Recevoir un peu de cendre sur le front, c'est avoir l'humilité de reconnaître que trop souvent nous sommes éloignés de l’amour de Dieu... C’est aussi le signe que nous ouvrons de nouveau notre cœur à Dieu. Effort de Carême :
    Pour la procession, chacun est invité à venir avec la main qu’il a reçue au début de la messe et sur laquelle il a écrit un effort de carême. Que ces mains agrafée sur un panneau soient ouvertes au pardon, au pardon, au partage, à la prière… comme la main de Dieu nous y invite. Imposition des Cendres par le prêtre : "Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle".

    Prière pendant le temps de silence après la communion


    Quarante jours !
    Quarante jours pour faire le tri, pour laisser de côté ce qui est inutile comme lorsqu’il faut traverser un désert.
    Quarante jours pour éduquer le cœur et aimer, apprendre à aimer, d’une façon neuve, à la manière des premiers jours.
    Quarante jours pour marcher à un autre rythme, pour changer de style, pour faire le ménage, pour se purifier.
    Quarante jours pour regarder les autres, pour regarder Dieu, pour écouter la Parole du Christ et la laisser faire son œuvre au plus profond de notre cœur.
    Quarante jours pour être transfiguré, Quarante jours pour grandir avec l’Evangile,
    Quarante jours pour apprendre à vivre!
    Charles Singer

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église