Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    Une conférence pour découvrir Vatican II

    Il y a cinquante ans, l'Eglise connaissait un bouleversement sans précédent avec le concile Vatican II. Le français remplaçait le latin, le prêtre ne tournait plus le dos à l'assemblée et les laïcs prenaient toute leur place dans la liturgie. Mais il serait sommaire de réduire l'impact du concile sur ces seuls éléments comme le soulignait le père Emmanuel de Marsac lors d'une conférence qui s'est déroulée le vendredi 24 février 2012 à l'aumônerie de Boën.
    Père Emmanuel de Marsac
    Pour débuter la rencontre, la vingtaine de participants présente était invitée à réfléchir en petit groupe sur les changements dans l'Eglise depuis cinquante ans. Un exercice de mémoire pour certains, une découverte pour ceux qui étaient trop jeunes pour s'en souvenir. Parmi les réactions, il est intéressant de noter :
    - "La messe en latin a changé la messe, désormais, on comprend ce que dit le prêtre".
    - "La messe devient plus vivante avec des chants. Cela permet une participation plus active et donne plus de joie aux célébrations".
    - "La lecture de la Bible sur trois ans ouvre à la connaissance des textes de l'Ecriture. Cette vulgarisation de la Bible est une richesse".
    - "Le prêtre ne tourne plus le dos à l'assemblée. Il ne fait plus sa messe tout seul. Les laïcs peuvent enfin participer."
    - "Le concile Vatican II a permis une ouverture au monde".

    Le père Emmanuel de Marsac a bien connu l'Eglise avant Vatican II. Pour lui, ce concile fut une bouffée d'oxygène car depuis plusieurs années il y avait un désir très fort de renouveau. On aspirait à autre chose. On sentait que l'action catholique devait être à l'oeuvre dans la société. Les catholiques furent déçus de voir le pape Jean XXIII succéder à Pie XII. Âgé de 80 ans, on pensait qu'il serait un pape de transition. Pourtant, il crée la surprise en annonçant un concile, non pas pour exprimer la foi de l'Eglise ou affirmer un dogme, comme les conciles précédents, mais pour insuffler un nouvel élan. Les évêques du monde furent convoqués en 1962. Le concile Vatican II s'est terminé en 1965. Ce fut une période de grandes espérances. de grands textes furent rédigés, des textes missionnaires et des textes qui parlent d'oeucuménisme et d'unité des chrétiens. La Parole de Dieu est accessible à tous. Les laïcs s'engagent en Eglise. L'Eglise s'ouvre au monde. Mais nous sommes loin d'avoir épuisé Vatican II."
    F.D




    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église