Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    Comment se déroule un baptême communautaire ?

    Une ou deux fois dans l’année, notre paroisse organise une fête des baptêmes, aussi appelée baptêmes communautaires.

    Pourquoi ?

    Permettre à la communauté de la paroisse d’être ravivée dans la foi de son baptême. Pour nous, baptisés, ces célébrations permettent de se réapproprier l’accueil du don de l’Amour infini de Dieu qui se propose jour après jour dans nos vies. Nous sommes baptisés pour la vie, mais que faisons-nous de notre baptême ?
    Permettre aux baptisés et à leur famille de vivre une expérience ecclésiale plus large, ce qui permet de tisser des liens. Lors de la préparation, la réflexion sur les textes de la Bible est d’une richesse incroyable, avec les échanges entre parents, membres des équipes liturgiques, parrains et marraines qui sont aussi invités à ces rencontres. L’importance de la rencontre, de la convivialité s’y trouve en premier plan. Les liens d’Eglise sont aussi bien présents, quand, par exemple, des fidèles de leur village présentent ces familles à l’assemblée.
    Passer de l’approche privée à l’approche communautaire avec la participation de tous, où chacun a son rôle : parents, parrains, marraines, équipes liturgiques et communauté habituelle ; exemple : les parrains et marraines écrivent un message à leur filleul pour dire la façon dont ils perçoivent leur responsabilité. Les enfants, frères et soeurs, cousins, cousines, amis sont pris à la cure, par des animateurs, au début de la célébration, pour réfléchir, à leur niveau, aux textes bibliques et faire des dessins qu’ils apportent au moment du baptême.
    Renforcer la dimension festive et communautaire qui devrait être toujours présente pour les baptêmes. Ces temps privilégiés peuvent éveiller le désir de mieux connaître Jésus-Christ et la Bonne Nouvelle.

    Déroulement d'un baptême communautaire

    Entrée en célébration

    Présentation des futurs baptisés

    La célébration débute par une procession d'entrée avec les parents et les enfants, les parrains et marraines et une personne choisie par les familles pour représenter la communauté paroissiale. Celle-ci présente l'enfant au prêtre Être accueilli dans la maison de Dieu, c'est rejoindre la foule des chrétiens.

    L'engagement de la marraine et du parrain

    Les parrains et marraines lisent le message qu'ils ont rédigé pour leur filleul afin de dire de quelle façon dont ils perçoivent leur responsabilité.

    Signe de la croix :

    Le prêtre, les parents, parrains et marraines, et membres de l'équipe liturgique marquent l'enfant du signe de la croix sur le front. C'est le signe du Christ par excellence. C'est le premier signe significatif du baptême.

    Liturgie de la Parole

    Par de célébration sans l'écoute de la Parole de Dieu. Le choix d'un évangile est indispensable. C'est lui qui rapporte les paroles et les gestes du Christ. Le célébrant fait ensuite un commentaire sur le sens du baptême.

    Imposition des mains

    Après la prière de libération du mal, le célébrant, avec une imposition des mains, prie afin de donner la force de Dieu à l'enfant. L'aide de Dieu l'accompagnera toujours.

    Bénédiction de l'eau par le prêtre

    Le célébrant bénit l'eau qui symbolise les forces du mal (la mer déchaînée, les eaux du déluge) mais qui renvoie aussi à la victoire du Christ sur la mort. L'eau évoque également la promesse de Jésus de donner une "eau vive" qui étanche pour toujours la soif de l'homme.

    Le signe de l'eau :

    Le célébrant demande une nouvelle fois aux parents s'ils souhaitent le baptême de leur enfant. Après leur acquiescement il verse, par trois fois, l'eau sur le front de l'enfant. Il prononce la formule millénaire : "Je te baptise au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit". En chantant "Alléluia", l'assemblée laisse éclater sa joie, la joie du Christ ressuscité.

    Je te baptise au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit.

    Onction du saint chrême

    Avec une huile parfumée, le saint chrême, le prêtre marque le front du baptisé. C'est le signe de l'Esprit Saint qui se répand en lui pour lui donner sa force et l'aider à rester toujours fidèle à Jésus. Le baptisé devient "prêtre, prophète et roi".


    Remise du vêtement blanc

    Le jour de son baptême, le baptisé revêt un vêtement blanc. La blancheur traduit la vie nouvelle du Christ transfiguré, de Jésus Ressuscité...


    Le signe de la lumière :

    On donne au baptisé un cierge allumé au cierge pascal. Il symbolise la présence vivante du Christ dans l’Église, lui qui est passé de la mort à la vie, des ténèbres à la lumière. Sur la cire est gravée une croix. Dans chacun des angles formés par les bras sont inscrits un des quatre chiffres du millésime de l’année. Au-dessus et au-dessous de la croix, la première et la dernière lettre de l’alphabet grec (Alpha et Omega) manifestent que le Christ est commencement et fin de toutes choses.


    Prière finale et envoi

    Après la prière du "Notre Père", l'enfant est confié à la Vierge Marie si on le souhaite.

    La célébration se termine par la bénédiction du prêtre puis la signature des registres avec le parrain et la marraine. C'est désormais dans la vie de tous les jours que tous auront à témoigner de leur joie de croire auprès du nouveau baptisé.

    Frédérique Défrade

    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église