Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    Les quatre piliers du mariage chrétien

    Mariage par Werkstatt Geg - wikimedia commons
    Mariage par Werkstatt Geg - wikimedia commons

    Le mariage chrétien est un signe pour l’Église et pour la société.
     Il repose sur « quatre piliers » qu’on peut repérer à travers le dialogue entre le prêtre et les époux. L’Église propose aux jeunes adultes qui veulent se marier de réfléchir à cet engagement.

    La liberté

    Voulez-vous vous engager l’un envers l’autre ?
    Est-ce librement et sans contrainte ?

    Être libre, ce n’est pas faire ce que je veux, c’est vouloir ce que je fais. Décider de me marier, c’est te choisir “librement et sans contrainte”.

    C’est aussi accepter que tu sois différent de moi, écouter et respecter ton avis, comprendre tes choix, savoir te dire “non” et entendre tes “non”.

    La fidélité

    Vous allez vous promettre fidélité.
    Est-ce pour toute votre vie ?

    Bien sûr, aujourd’hui, cela me paraît évident. Je t’aime tellement que je suis prêt à tout pour toi. T’accepter tel que tu es, te respecter et savoir te pardonner… Garder la fraîcheur de notre amour, l’entretenir au jour le jour comme la plante qu’on arrose… Traverser les tempêtes de la vie avec toi dans la confiance… voilà ce à quoi je suis prêt

    Sur le chemin où ils s’engagent, les époux chrétiens savent qu’ils peuvent compter sur la présence active de Dieu car Lui aussi s’est engagé et ne faiblira pas.

    La fécondité

    Dans le foyer que vous allez fonder, acceptez-vous la responsabilité d’époux et de parents ?

    La fécondité du couple se manifeste dans ses enfants mais aussi dans bien d’autres domaines (hospitalité, responsabilités sociales...).

    Nous sommes bien tous les deux, mais notre bonheur ne saurait être total sans les autres. L’arrivée d’un enfant dans notre couple, don de la vie, fruit de notre amour, objet de notre affection, nous conduit à la responsabilité de parents. Avec une mission essentielle: en faire un être heureux, responsable, ouvert à La Bonne Nouvelle. Cette fécondité là en cache une autre, tout aussi importante. En conjuguant le “nous”, nous multiplions nos énergies pour créer de nouvelles relations et mettre nos talents au service des autres.

    L’indissolubilité

    Je te reçois comme époux(se) et je me donne à toi pour t’aimer fidèlement tout au long de notre vie.

    C’est un engagement pour toujours, « pour le meilleur et pour le pire », comme on le dit parfois.

    La vie n’a jamais été aussi belle ! Et pourtant… Comme moi, tu as des défauts. Il me faudra les apprivoiser. Comme moi, tu changeras. Il nous faudra être attentif à ces changements, prendre du temps pour nous parler, nous retrouver l’un l’autre, accepter que la passion des premiers temps devienne tendresse infinie.

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église