Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    C'est quoi le Mercredi des Cendres ?

    Le Mercredi des Cendres marque le début du Carême

    En plein milieu de la semaine, comme en plein milieu de la vie, les chrétiens décident de commencer un temps de changement : le Carême. Pour les catholiques, le mercredi des Cendres est un jour de pénitence qui marque le début du carême. Il a lieu le lendemain du Mardi gras.

    Chez les premiers Chrétiens, ce jour était celui où se faisaient les pénitences publiques : les pénitents se présentaient en signe d'affliction la tête couverte de cendres. Aujourd'hui, il n'y a plus de semblables pénitences, mais les fidèles se rendent à l'église, où le prêtre leur fait une croix sur le front avec de la cendre, en prononçant ce verset de la Genèse (3, 19): Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris (« Homme souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière»).

    Les chrétiens doivent s'employer à trouver Dieu par la conversion.

    Ainsi est souligné le sens de la période de Carême qui s'ouvre, toute entière orientée vers l'esprit de pénitence, c'est à dire de retour sur soi et de conversion. Alors que les conditions de la vie contemporaine ont conduit l'Eglise à alléger les obligations du jeûne et de l'abstinence (qui à l'origine s'appliquaient à tous les jours de semaine pendant l'ensemble du Carême), elle continue de demander aux fidèles de s'y conformer au moins le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint, les autres jours de la semaine devant du moins rester une période de renoncement volontaire, d'ouverture à Dieu et à autrui.

    « Mardochée, ayant appris tout ce qui se passait, déchira ses vêtements, s'enveloppa d'un sac et se couvrit de cendre. Puis il alla au milieu de la ville en poussant avec force des cris amers » (Livre d'Esther 4,1). Le sac et la cendre sont liés à des coutumes anciennes d'expiation et de pénitence. L'imposition de cendre au front du pénitent est une évocation symbolique de la mort.

    Cette cérémonie fut instituée par Grégoire Ier.

    mercredi des cendres
    le signe de croix sur le front, le mercredi des cendres

    Prière : "Les cendres"

    Sur mon front ou dans mes mains, la cendre dit la terre, la terre d'où je viens, celle que j'habite pour la changer, la transformer, et en même temps transformer mon cœur.
    Mes mains couvertes de cendres, marquées de mon péché et de choses ratées, devant Toi, Seigneur, je les ouvre, pour qu'elles redeviennent capables de construire et pour que tu en ôtes la saleté.
    Mes mains crispées sur mes possessions devant Toi, Seigneur, je les ouvre, pour qu'elles laissent échapper mes trésors.
    Mes mains, prêtes à lacérer et à blesser, devant Toi, Seigneur, je les ouvre, pour qu'elles redeviennent capables de caresser.
    Mes mains, fermées comme des poings devant Toi, Seigneur, je les ouvre, Tu y déposeras la tendresse.
    Mes mains se séparent de leur péché, devant Toi, Seigneur, je les ouvre : J'attends ton pardon.
    Au creux de mes mains ou sur mon front, la cendre pour me dire : reviens au terre à terre de tous les jours, sans pour autant oublier le rêve.
    La trace de la cendre, sur mon front ou dans mes mains, me montre un chemin : C'est en revenant à Dieu que je peux revenir à moi, et me réconcilier avec moi-même

    Homme souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière.



    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église