Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • Une belle soirée pour découvrir la miséricorde

    Jeudi 18 février 2016 de 14 h à 16 h et de 20h à 22h à la Crypte sainte Marie à Boën, Geneviève Troussel et Monique Jacquet ont proposé en tandem de découvrir la Bulle d'indiction du pape Misericordiae Vultus proposée pour le jubilé extraordinaire de la miséricorde. Une rencontre très enrichissante pour mieux comprendre le message du pape et donner envie de lire la bulle papale.

    Une belle soirée pour découvrir la miséricorde

    "L'objectif est de rentrer un peu dans la bulle du pape durant cette année de la miséricorde" a expliqué Monique Jacquet. "C'est un mot qui ne nous parle pas beaucoup aujourd'hui, qui semble desuet et qui n'est pas beaucoup utilisé, pourtant, c'est un mot très riche dont le sens est très large. On ne doit pas le réduire seulement au pardon. Ce temps de carême est un temps propice pour approfondir la réflexion sur la miséricorde et se laisser toucher par la miséricorde, "car là où il y a des chrétiens, quiconque doit pouvoir trouver une oasis de miséricorde".

    La soirée s'est articulée en trois temps. Pour commencer, les participants ont choisi une image qui représentait pour eux la miséricorde et ont expliqué leur choix : le visage du Christ, le tableau du fils prodigue de Rembrandt, deux mains enlacées, le soutien à une personne âgée... De belles choses ont été soulignées. Puis c'est autour de la parabole du Bon Samaritain qu'ils ont découvert un visage de la miséricorde à travers de samaritain qui vient en aide à son prochain tombé aux mains des brigands. Pour terminer, un diaporama a permis de mettre en exergue des points essentiels de la bulle du pape.
    Mais un Samaritain, qui était en voyage, arriva près de lui ; il le vit et fut saisi de pitié. Il s'approcha, pansa ses plaies en y versant de l'huile et du vin ; puis il le chargea sur sa propre monture, le conduisit dans une auberge et prit soin de lui.(Luc 10:25-37) Lire la parabole sur KT42

    Extraits de la bulle du pape sur la miséricorde

    2. "Nous avons toujours besoin de contempler le mystère de la miséricorde. Elle est source de joie, de sérénité et de paix. Elle est la condition de notre salut".

    10. "La miséricorde est le pilier qui soutient la vie de l’Eglise. Dans son action pastorale, tout devrait être enveloppé de la tendresse par laquelle on s’adresse aux croyants. Dans son annonce et le témoignage qu’elle donne face au monde, rien ne peut être privé de miséricorde. La crédibilité de l’Eglise passe par le chemin de l’amour miséricordieux et de la compassion"

    10. "Il est triste de voir combien l’expérience du pardon est toujours plus rare dans notre culture. Même le mot semble parfois disparaître. Sans le témoignage du pardon, il n’y a qu’une vie inféconde et stérile, comme si l’on vivait dans un désert. Le temps est venu pour l’Eglise de retrouver la joyeuse annonce du pardon. Il est temps de revenir à l’essentiel pour se charger des faiblesses et des difficultés de nos frères. Le pardon est une force qui ressuscite en vie nouvelle et donne le courage pour regarder l’avenir avec espérance".

    12. "L’Eglise a pour mission d’annoncer la miséricorde de Dieu, cœur battant de l’Evangile, qu’elle doit faire parvenir au cœur et à l’esprit de tous. Il est déterminant pour l’Eglise et pour la crédibilité de son annonce de vivre et de témoigner elle-même de la miséricorde. Son langage et ses gestes doivent transmettre la miséricorde pour pénétrer le cœur des personnes et les inciter à retrouver le chemin du retour au Père".

    14. "Miséricordieux comme le Père, c’est donc la “devise” de l’Année Sainte. Dans la miséricorde, nous avons la preuve de la façon dont Dieu aime. Il se donne tout entier, pour toujours, gratuitement, et sans rien demander en retour. Il vient à notre secours lorsque nous l’invoquons. Il est beau que la prière quotidienne de l’Eglise commence avec ces paroles : « Mon Dieu, viens me délivrer ; Seigneur, viens vite à mon secours » (Ps 69, 2). L’aide que nous implorons est déjà le premier pas de la miséricorde de Dieu à notre égard. Il vient nous sauver de la condition de faiblesse dans laquelle nous vivons. Son aide consiste à rendre accessible sa présence et sa proximité. Touchés jour après jour par sa compassion, nous pouvons nous aussi devenir compatissants envers tous".


    Affiche





    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église