Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    Le père Guy Vialla quitte la paroisse de Feurs après treize années très actives

    Après treize années très active, le père Guy Vialla quitte sa mission de curé de la paroissse de Feurs.

    Guy Vialla
    Guy Vialla photo le Progrès

    Besoin de changement

    Treize ans, c’est beaucoup dans la vie d’une paroisse aussi importante que la nôtre, je ne pensais pas rester aussi longtemps. Il y a sept ou huit ans quand les pères congolais sont arrivés, l’Évêque m’a demandé de les “accompagner” je suis donc resté.  C’est bien de changer, pour nous les prêtres mais aussi pour l’équipe pastorale et les paroissiens, pour casser les habitudes. (Guy Vialla)  


     Pendant toutes ces années, Guy Vialla a eu de nombreuses responsabilités

    J’ai commencé ma formation à 25 ans, depuis j’ai eu des réunions pratiquement tous les soirs. À 66 ans je suis fatigué de ce rythme. Je continuerai à travailler là où l’Évêque m’enverra. Notre ancien évêque Dominique Lebrun m’a proposé de prendre une année sabbatique, j’ai accepté. (Guy Vialla) 


    À la fin du mois, il prendra son bâton de pèlerin pour suivre le chemin de Compostelle :

    Je me donne deux mois et demi. Ensuite je rejoindrai Limonest (69) pour l’année de reprise du Prado de France, un ressourcement par les temps de partage, lecture, réflexion et formation.(Guy Vialla) 


    Le père Guy Vialla a participé à l’évolution de la paroisse de vingt-trois clochers qui se divise en six relais, animés par une quarantaine de bénévoles et délégués en lien avec l’équipe pastorale et le diocèse

    J’ai été le responsable de leur bon fonctionnement, de leur cohésion, faisant en sorte que tous participent aux décisions. Aujourd’hui on met en place des Fraternités locales missionnaires (FLM) : des temps de rencontres, avec ou sans prêtre, pour prier, et vivre la charité. Je pense que l’église évoluera par ces Fraternités qui sont le B.A.-BA de l’amour du prochain, on revient à la base : se retrouver. (Guy Vialla) 


    Concernant les tragiques événements vécus en France, le père Guy Valla ne cache ni sa tristesse ni son inquiétude et s’interroge :

    Il ne faut pas oublier que ces terroristes sont issus de notre société française et de la religion musulmane ; qu’est ce que cela veut dire au niveau de la fraternité et de la République ? Les conceptions de la liberté et de l’égalité s’affrontent. Les causes sont pour moi profondes, liées au désœuvrement, au manque de travail. La religion est un prétexte à la folie de certains. Comment garder une certaine espérance en la victoire de l’amour sur la violence ? Face à elle, il faut se gendarmer pour ne pas réagir par la violence. Le dialogue est important. (Guy Vialla) 

     D'après l'article du Progrès http://www.leprogres.fr/loire/2016/08/14/le-pere-guy-vialla-quitte-la-paroisse-apres-treize-annees-tres-actives


    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église