Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    Comment et pourquoi recevoir le sacrement du pardon ?

    La brebis perdue de Arcabas
    La brebis perdue de Arcabas

    Des célébrations du pardon sont proposées sur notre paroisse durant les semaines qui précèdent les grandes fêtes catholiques.


    Le Pardon ou sacrement de la réconciliation ou encore sacrement de pénitence est ce qu'on appelait jadis la confession.


    Recevoir le sacrement de la réconciliation, c'est reconnaître que Dieu est la vraie lumière, c'est accepter de prendre la main que Dieu tend et se laisser ramener vers la lumière.

    Il y a différentes façons de recevoir le pardon de Dieu.

    Au cours d'une rencontre personnelle avec un prêtre, on peut recevoir le pardon de Dieu. Dans toutes les paroisses, il est possible de rencontrer un prêtre, soit en venant aux heures d'accueil, soit en prenant rendez-vous.

    Au cours d'une célébration communautaire de la réconciliation, tous écoutent ensemble la Parole de Dieu. Puis, ceux qui le souhaitent vont auprès de l'un des prêtres présents et reçoivent le pardon de Dieu. Quand tout le monde est revenu à sa place, tous chantent leur joie d'être réconciliés avec Dieu : c'est l'action de grâce.

    Ce qui est vécu et célébré dans le sacrement de réconciliation :


    • C'est une démarche que nous faisons en Eglise
    • Nous célébrons l'amour et le pardon de Dieu révélés par Jésus-Christ en faisant mémoire de l'Alliance.
    • Nous demandons le pardon de Dieu et nous l'accueillons dans la joie
    • Nous disons merci par une prière de louange et par l'engagement à vivre avec un "coeur nouveau".

    Que peut nous apporter le sacrement du pardon ?

    Être pardonné

    Dans le sacrement de réconciliation, les catholiques reconnaissent qu'ils se sont éloignés de Dieu, qu'ils ont péché. Ils reviennent vers Dieu de tout leur coeur, ils demandent pardon, et par l'intermédiaire d'un prêtre, Dieu pardonne et leur donne la force de vivre de nouveau avec Lui comme des amis.

    Le sacrement de réconciliation est une rencontre avec Dieu qui se réalise par le moyen d'une rencontre avec un prêtre. On regarde sa vie devant Dieu en pensant à son amour miséricordieux. Cette rencontre nous transforme spirituellement

    Le mot "réconciliation" a ses racines dans l'Écriture ; "Dieu vous a réconciliés avec lui dans le Christ" (2 Co 4,13).
    •  La réconciliation suppose la rupture d'une entente, d'une alliance. On se réconcilie avec un frère ou un copain quand on s'est fâché avec lui. Quand nous sommes infidèles à la Parole de Dieu, nous devenons un peu comme des images voilées ou des miroirs ternis, qui ne réfléchissent plus le visage du Christ. Ce contre témoignage porte atteinte au Peuple de Dieu. Un nouvel engagement public de notre part et le secours de la prière commune nous remettent dans la lumière du Ressuscité.
    • Notre démarche communautaire est une réponse à l'appel de Dieu exprimé par le prophète Joël (2,12) :"Revenez à moi de tout votre coeur, réunissez le peuple, tenez une assemblée sainte".
    • L'appel de Dieu n'est pas un cri de colère ; il exprime toute la tendresse du père de l'enfant prodigue qui le guette sur le seuil de sa maison et court au devant de lui. Notre attitude est celle d'un "retour" et d'un retournement.

    Nous faisons mémoire de l'Alliance et nous regardons notre vie

    La proclamation de la Parole de Dieu nous permet de redécouvrir que Jésus, à l'image de son Père, est venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs.

    Par ses paroles et ses gestes, le Seigneur nous rappelle que son alliance n'est pas d'abord un code moral, mais une histoire de fidélité, où, à une proposition d'amour de la part de Dieu, on répond par un engagement personnel très concret : il s'agit d'aimer Dieu dans ses frères (1, Jn 2, 9-10).

    A la lumière des Écritures, nous voyons si notre vie est sur le chemin des Béatitudes. Le Maître mot de Dieu est :"Heureux celui qui....". Quand nous sommes en accord avec cette loi inscrite dans notre coeur, nous sommes vraiment dans la joie. Dans le cas contraire, tout notre être est mal à l'aise, un peu comme un corps malade qui a soif de retrouver la pleine santé".

    Demander le pardon et l'accueillir avec joie

    Se dire à soi même sa faute et reconnaître son péché face à Dieu, c'est un premier pas. Le manifester dans la communauté et l'avouer à un autre qui est là au nom de l'Eglise, c'est donner le signe public que nous voulons changer de vie.

    Le prêtre, au nom du Seigneur, déclare le pardon de Dieu. Jésus l'a dit à ses apôtres : "Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettez" (Jn 20,23). Dieu nous redit sa confiance, comme au premier jour de son alliance avec nous.

     Dieu vous a réconciliés avec lui dans le Christ. (2 Co 4,13)


    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église