Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • News

    Album photos : Messe des Rameaux à Boën

    Messe célébrée par le Père Louis Pitaval, dimanche 10 avril 2017 à l'église de Boën.

    Notre Père autour de l'autel avec les enfants
    Notre Père autour de l'autel avec les enfants

    La messe des rameaux commémore l'entrée de Jésus à Jérusalem

    Un récit inoubliable pour les disciples. Jésus, monté sur un ânon, chemine en route vers Jérusalem. Les gens de la foule qui se pressent pour le voir passer, se mettent à étendre leurs vêtements sur le chemin ; d'autres coupent des branches d'arbres et en jonchent la route. Toute une cohorte fait aussi route avec lui. Ceux qui le précédent et ceux qui le suivent crient : " Hosanna au Fils de David ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Hosanna dans les lieux très hauts ! "

    Cette acclamation de la foule en fête nous rappelle quelle était la vraie mission de Jésus, celle pour laquelle Il était venu habiter parmi les hommes. Matthieu, Marc et Jean, rapportent cet événement de la vie du Christ qui précéda la Pâque. C'est cet événement que la tradition chrétienne appelle encore aujourd'hui : "Jour des Rameaux".

    A l'origine, chez les hébreux, le mot "hosanna" avait le sens d'une supplique : " sauve maintenant " ; ou encore : " sauve, nous t'en prions " ! C'est bien le sens qu'il faudrait lui donner pour cette circonstance particulière. Car Jésus est bien venu " pour chercher et sauver ce qui était perdu ". Toutefois, le contexte des Évangiles montre que le mot avait quelque peu évolué. Il était alors utilisé beaucoup plus comme une exclamation de joie, ce que nous faisons encore aujourd'hui dans bien des communautés chrétiennes, lorsque nous chantons certains refrains qui emploient ce mot " Hosanna ". En effet, Jésus est bien le Roi qui mérite d'être acclamé par son peuple, dans l'attente du Royaume éternel de gloire dont Il sera le chef suprême.

    En voyant Jésus revenir à Jérusalem, la foule exprimait ainsi sa joie débordante. C'était sa façon de lui dire, de manière spectaculaire, qu'Il était le bienvenu et qu'on espérait qu'il allait prendre le pouvoir, chasser l'envahisseur Romain et régner, comme David, sur tout Israël. La foule certes se trompait ; mais elle était certainement sincère en le faisant.

    Cette ferveur religieuse, le jour des Rameaux, ne fut que de courte durée. Elle céda vite le pas aux pulsions incontrôlées de la nature humaine qui poussent les êtres humains à faire tout le contraire de ce qu'ils espèrent ; au point de crier " crucifie-le ", après avoir chanté des " hosannas " à en perdre haleine. (Infos Bible)

    Procession avec les rameaux
    Procession avec les rameaux

    L'arbre de Carême
    L'arbre a pris forme tout au long des cinq dimanches de Carême


    L'arbre de Carême
    L'arbre de Carême, chaque personne a rédigé un mot sur les feuilles et les fleurs, d'un dimanche sur l'autre

    Phrase clé du CCFD campagne 2017
    "Transformer la clameur du monde en espérance" - titre de la campagne du CCFD 2017


    Le jour de Pâques, la croix quittera ses couleurs de Carême pour revêtir le blanc, couleur de Pâques



    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église