Les équipes liturgiques préparent les célébrations de Pâques

Les équipes liturgiques se sont retrouvées mercredi 22 mars 2017 à la crypte de Boën pour préparer Pâques. En ouverture, le Père Georges est revenu sur l'intervention de Mgr Sylvain Bataille lors de la formation permanente diocésaine qui s'est tenue à Saint-Etienne en mars
sur le thème de la liturgie.


Quelques phrases clés citées par le père Georges d'après l'intervention de l'évêque de Saint-Etienne 

Mgr Sylvain Bataille
Mgr Sylvain Bataille

Préparer son coeur

Il y a quelques fois du bruit avant le début de la messe, certains se donnent des nouvelles et
d’autres veulent prier. Nous ne sommes pas là pour nous donner des nouvelles. Nous pouvons
mettre une musique méditative avant le début de la messe pour préparer son cœur à la liturgie.

Respect de l'autel

L’autel est le lieu central de l’église, ne pas l’encombrer.

Durée des offices

Il faut respecter le temps et les rythmes, éviter des liturgies trop bavardes.

La parole de Dieu

Bien articuler quand nous lisons, c’est un peu comme si nous étions à la place du prophète ou de l’évangéliste. Il faut être entendu pour que les gens intériorisent cette Parole. Il faut préparer
sa lecture à l'avance.
Faire attention à la position du micro.

Geste de paix

La liturgie permet qu’on se donne la paix, mais uniquement avec ses voisins proches à droite et à gauche. Il n’est pas utile de faire plus.

Donner la communion

Les gens qui ont donné la communion doivent attendre que le prêtre ait fini aussi de la donner
pour lui remettre le ciboire - ou alors il faut venir le poser ensemble sur l’autel. Comme lorsque
l'on dépose la quête. 

La sortie de messe

La sortie fait partie de la liturgie. Elle se fait après la bénédiction finale, nous sortons tous ensemble. C’est là que nous pouvons échanger, prendre des nouvelles.

Une messe centrale

Une église centrale où il y a une messe tous les dimanches à la même heure. Un lieu de repère pour
les chrétiens.

Les équipes ont ensuite échangé entre elles, voici quelques remarques :

Bien faire les choses pour bien les vivre :
Mais si on se souvient de Diaconia 2013 où nous avons dit qu’il fallait donner la place à ces personnes fragiles, qui ne sont peut-être pas dans la perfection liturgique. Ne risque-t-on pas de
faire une élite de la liturgie ? Il y a peut-être un juste milieu à trouver, mais une chose est sûre,
chacun a sa place. On peut peut-être aussi accepter que, pour une fois, la lecture ne se passe pas comme d’habitude.

Penser à faire un temps de silence avant de prendre le refrain après chaque intention de prière universelle. 

La participation active n’est pas de faire quelque chose à la messe, ou de faire participer
quelqu’un en lui demandant de lire…, la participation active c’est entrer dans le mystère,
 participer au mystère. L’enjeu des 20 années à venir est de conduire les fidèles à participer
 au mystère.

Vous aimeriez aussi

0 Comments

Merci pour votre commentaire