Paroisse Catholique du diocèse de Saint-Étienne

  • Communiqué de Mgr Sylvain Bataille en réaction au mouvement social de ces derniers jours : Servir la paix et la fraternité

    Servir la paix et la fraternité

    Les événements de ces derniers jours indiquent que notre pays est en grande souffrance. Nous sommes témoins d’un profond malaise. Nous entendons le cri de ceux qui n’arrivent pas ou n’arrivent plus à vivre dignement. Les frustrations et les colères s’expriment, y compris par de grandes violences.

    Au-delà du constat, il apparaît difficile de trouver des réponses simples et qui conviennent à tous, aux plans économique, social et environnemental. Tout le système mondial se trouve remis en cause.

    Comme citoyens, les chrétiens partagent ces questions, ces inquiétudes et ces difficultés. Comme citoyens, les chrétiens sont engagés de bien des manières pour un renouveau de notre société, d’autant que l’Évangile nous presse à être particulièrement attentifs à ceux qui sont plus vulnérables. Il n’y a pas de paix durable sans la justice et la fraternité. Elles sont indispensables pour construire une vie sociale heureuse, par-delà les intérêts personnels et les affinités spontanées.

    J’invite donc les chrétiens à refuser la logique de violence et de la défense des seuls intérêts particuliers pour se mettre au service du dialogue et d’une authentique fraternité, avec tous les hommes et femmes de bonne volonté. Que chacun cherche à être davantage artisan de paix et porteur d’espérance, là où il vit.

    Alors qu’approche Noël, j’invite aussi tous les chrétiens à porter tout spécialement dans leur prière ces intentions, en particulier en cette fête du 8 décembre, dans les paroisses et dans les communautés religieuses. Je célébrerai la messe à la cathédrale ce samedi 8 décembre à 10h30 pour confier à Marie la paix dans nos cités, dans notre pays et dans notre monde.

    Jeudi 6 décembre 2018

    + Sylvain Bataille
    Évêque de Saint-Etienne


    DÉCLARATION DE L'ÉGLISE DE FRANCE


    "NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES DU DIALOGUE"

    Notre pays est secoué depuis plusieurs semaines par des manifestations importantes de personnes exprimant leur souffrance et leurs peurs. Des changements profonds qui marquent notre société, des choix politiques mal compris accentuent le sentiment d’exclusion. Cette crise montre à l’évidence un déficit d’écoute et de dialogue dans notre pays, des ruptures et des incompréhensions que vivent beaucoup de nos concitoyens, une méfiance croissante dans toute institution et la perte de confiance dans les corps intermédiaires.

    Nous sommes témoins des violences qui ont émaillé les manifestations de ces dernières semaines. Elles ne mènent à rien et ne peuvent être en aucun cas un mode d’expression du malaise ressenti. Nous les condamnons sans réserve. Aujourd’hui, nous appelons chacun à assumer ses responsabilités et à accepter les voies de dialogue qui sont possibles pour que les choix nécessaires puissent être assumés dans le respect de chacun. Nous redisons que la solidarité doit être au cœur des relations humaines, tout spécialement vis-à-vis des plus fragiles. Seul, un dialogue courageux et constructif pourra contribuer à la recherche du bien commun.

    J’appelle les catholiques à porter notre pays dans la prière en ce temps où nous attendons la venue du Prince de la Paix et à être chacun, là où il est, artisan de ce dialogue respectueux de l’autre.


    + Georges Pontier
    Archevêque de Marseille
    Président de la Conférence des évêques de France


    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire

    Sacrements

    Fêtes chrétiennes

    Vivre en Église