Cher Liban, nous prions pour vous

by - 09 novembre

 


Et le Liban, il devient quoi ?

Cher petit Liban…. 

Toi que je connais si bien et vers lequel je vole régulièrement que sont devenues les images idylliques du pays des cèdres, ce « paradis » vanté par des dépliants. La puissance évocatrice du Mont Liban et des cèdres millénaires, l’insouciance et la bonne humeur légendaire des Libanais… Un catalogue de clichés fortement dévalués, le miroir brisé d’un pays en grande souffrance. Ne pensez pas que je suis sans espérance en écrivant cela…. Je fais juste un état des lieux. 

Quelques chiffres que je vous partage : la commission économique et sociale des Nations unies pour l’Asie occidentale (ESCWA) annonce que « plus de 55 % de la population du Liban est désormais prise au piège de la pauvreté et lutte pour avoir accès aux besoins de première nécessité » et ce dès mai dernier, soit avant le drame du 4 août. En mai 2019, cette proportion était de 28%. 

Toujours selon l’Escwa 23% de la population se trouve dans une situation d’extrême pauvreté, contre 8% en 2019. 

A chaque voyage je touche du doigt ce que veut dire le fait de ne rien avoir : pas d’allocation chômage, d’aide médicale…. Le chaos général fait qu’un nombre considérable de Libanais se retrouve sans travail et donc sans revenu. Avoir zéro est une réalité quotidienne pour beaucoup de familles. 

La situation n’est pas nouvelle mais l’explosion a accéléré ce processus d’enlisement. Les parents sont inquiets pour l’avenir, les jeunes veulent quitter le pays et essayer de démarrer une nouvelle vie ailleurs…. Bref les Libanais se questionnent. Ils vivent au jour le jour sans savoir de quoi sera fait demain. Cependant mes amis me disent « Nous restons confiants qu’un changement profond est en train de se faire, et que tout enfantement est accompagné de douleurs. Oui « un Liban nouveau renaîtra ». Je suis moi aussi dans cette espérance pour ce pays dont je ne m’éloigne jamais et que je rejoins le plus souvent possible. Oui un Liban nouveau renaîtra. 

Nadine CISEK (Bulletin paroissial de la paroisse saint François en Forez novembre 2020)


Vidéo 

Lien de la vidéo

 

 

Prière pour le  Liban 

 
Élevons avec confiance notre prière à Dieu notre Père qui veille sur le Liban et sur le monde entier.
 
Le nombre de morts suite à l’explosion ne cesse d’augmenter à mesure que s’aggrave la situation des blessés. Il reste aussi un petit nombre de disparus. Pour eux tous arrachés à la vie, qu’ils soient accueillis dans la maison du Père, que leur mort ne soit pas vaine mais qu’elle devienne source de résurrection pour le Liban; Dieu notre Père, nous te prions!
 
Dans les maisons dévastées, beaucoup de sang par terre, sur les murs, dans les couloirs et partout où les blessés à tâtons ont cherché une voie de sortie. Pour tous les blessés et surtout pour ceux qui d’entre eux porteront à jamais sur leurs corps les traces indélébiles de la violence, afin que soutenus par leurs familles, leurs amis et l’Église, ils puissent trouver la force nécessaire pour un avenir meilleur;
 Dieu notre Père, nous te prions !
 
Pour tous les Libanais qui se sentent perdus et trahis par les hommes et aussi par Dieu; pour tous ceux qui sombrent dans le désespoir de voir le Liban disparaître, afin que, soutenus par les hommes et les femmes de bonne volonté, ils redeviennent solides dans l’Espérance que Dieu ne les abandonne jamais, forts dans la Foi en la fraternité humaine et parfaits dans la Charité qui est plus forte que la mort; Dieu notre Père, nous te prions !
 
Jusqu’à ce jour, nous ne savons pas si l’explosion est le résultat d’une série de négligences ou un attentat préparé de longue date. Le peuple est dans l’incertitude et dans le doute de connaître un jour la vérité. Personne n’assume la responsabilité et personne ne demandera jamais pardon. Entre tes mains, Dieu notre Père, nous remettons les responsables de l’explosion, de la corruption, du vol de l’État, et ceux qui ont exploité les habitants du Liban jusqu’à leur dernier souffle: Toi seul, par la force de ton pardon et de la mort de ton Fils sur la Croix, peux les rendre plus humains. Sauve-les, Dieu notre Père, et sauve le Liban de tout mal, nous t’en prions !"
 
Le Liban est plus qu’un pays, c’est un message » a prophétisé un jour le saint Pape Jean-Paul II, un message du Vivre Ensemble et de la Fraternité Humaine. Pour le Pape François, pour tous les Patriarches d’Orient et pour tous les dignitaires religieux du Liban: chrétiens, musulmans, druzes et autres, qu’ils collaborent toujours plus, en communion les uns avec les autres, pour rendre réelle et vraie cette prophétie au-delà des divergences qui peuvent les séparer. Afin que le Cèdre, du petit pays qu’est le Liban, puisse être le signe d’une humanité nouvelle, Dieu notre Père, nous te prions ! Accueille, Dieu notre Père, nos prières et nos invocations. Nous savons l’amour des Libanais pour la Mère de ton Fils. Par son intercession, bénis le pays des Cèdres et donne à tous ses habitants d’être des témoins vivants de la Résurrection du Christ, notre Seigneur qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.

 

Vous aimeriez aussi

0 Comments

Merci pour votre commentaire